Chroniques gastronomiques Gastronomie Provence

Le Risotto de monsieur KRISE…

La prestigieuse façade du Jules César vous intimide ? Les lourds rideaux ne vous inspirent pas, ni la salle moquettée à l’ancienne. Vous êtes insensible au graphisme mural signé Christian Lacroix… Pardon ? vous auriez préféré Combas ? Vous êtes un(e) audacieux(se), alors osez pousser la porte de Lou Marques … et appréciez le talent de Joseph Krise. Le chef n’ira pas de table en table raconter sa cuisine. C’est un taiseux. Ça tombe bien, c’est dans le silence que l’on goûte à son Risotto de langoustines au riz rouge de Camargue dans un jus de poulet infusé au fenouil sec. Le titre est un peu long, mais c’est le plat signature de monsieur Krise, on retiendra le plaisir de sa dégustation. Quelle richesse de clair obscur dans ce liquide luisant et onctueux, ces langoustines à la chair blanche, ce riz rouge cuit de frais, le grain luisant comme une perle. Chaque bouchée est une sensation d’une masse de douceur à la fois chaude et rafraîchissante qui fond sous le palais.

En lire plus...
Chroniques gastronomiques Gastronomie

Arles, le Bistro « A Côté »

Découvrir le talent de Jean-Luc Rabanel au Bistro « A Côté » est une expérience accessible au plus grand nombre. 32€ en semaine, un menu « retour du marché », 40€ si on enchante le moment d’un verre de vin, plus de 50€ avec une eau minérale et un café. On ne s’attable pas chez Rabanel sans un petit effort.Aujourd’hui, mise en bouche simple, délicate et tonique : jeunes carottes mi-cuites façon tempora, sauce aigre-doux japonisante. Suivront des saveurs d’anchois fraîches de Méditerranée, et des parfums subtils d’herbes de Provence dans une pissaladière à la pâte légèrement tassée.

En lire plus...