Arts Culture Claude Luca,  pour que surgisse autre chose

Claude Luca, pour que surgisse autre chose

Il lit beaucoup, mais c’est devant son chevalet qu’il est le plus poète. Ce qui étonne chez Claude Luca, c’est la désinvolture envers son art. Il se méfie de sa grande maîtrise du dessin et de la couleur. Il marche sur le chemin d’un monde intérieur, où il s’agit pour qu’une porte s’ouvre,

En lire plus...
Gastronomie Hôtel Provence Il devine tout à l’avance …

Il devine tout à l’avance …

Souvent originaux, quelquefois excentriques mais d’une clairvoyance absolue, les belges regardent une région qu’ils ont contribué à créer, comme coincée entre le sublime et le convenu. Un paradis à réinventer. Dans une autre vie, André Bourguignon a promu à l’export, la prestigieuse maison du Val d’Enfer. Il possède une vue en coupe de la Provence, un puits ouvert qui traverse ses beautés et ses charmes…

En lire plus...
Chefs & Resto Gastronomie Humeur YANNICK ALLENO, connu des services de la BRC…

YANNICK ALLENO, connu des services de la BRC…

BRC… Brigade de renseignements culinaires. Connu et recherché. Membre d’une bande de chefs français maîtres du monde alors que personne n’a voté pour eux. Il a toujours cette perfection bizarre. Bizarrement inutile. Flegmatique et tranquille. Il ne fait rien de mal puisque c’est un type bien. Il a un défaut, qu’il essaie bien de cacher.. mais pas si bien que ça, puisqu’on l’a tous vu ….. :

En lire plus...
Camargue Gastronomie Jacques et le Riz…

Jacques et le Riz…

JACQUES ET LE RIZ….
L’Histoire de la famille Rozière et du Riz est une histoire vraie. On y voit du chagrin, de l’espoir, puis de la joie et de l’apaisement. Jacques est riziculteur, fils de riziculteur, petit-fils de riziculteur, et son plus grand plaisir de riziculteur sera de produire le meilleur riz de Camargue. Mais il n’est pas rare que les pères laissent une trace profonde dans la tête de leur fils, comme une discussion inachevée, parfois une plaie jamais cicatrisée… et finalement, Jacques n’a pas connu le confort d’un avenir tout tracé. Avec Françoise, ils ont tout construit. Le Mas de la Vigne, 500 Ha d’une exploitation rizicole, une boutique de vente, un musée et cinq gîtes de vacances …

En lire plus...
Chroniques gastronomiques Gastronomie Provence Le Risotto de monsieur KRISE…

Le Risotto de monsieur KRISE…

La prestigieuse façade du Jules César vous intimide ? Les lourds rideaux ne vous inspirent pas, ni la salle moquettée à l’ancienne. Vous êtes insensible au graphisme mural signé Christian Lacroix… Pardon ? vous auriez préféré Combas ? Vous êtes un(e) audacieux(se), alors osez pousser la porte de Lou Marques … et appréciez le talent de Joseph Krise. Le chef n’ira pas de table en table raconter sa cuisine. C’est un taiseux. Ça tombe bien, c’est dans le silence que l’on goûte à son Risotto de langoustines au riz rouge de Camargue dans un jus de poulet infusé au fenouil sec. Le titre est un peu long, mais c’est le plat signature de monsieur Krise, on retiendra le plaisir de sa dégustation. Quelle richesse de clair obscur dans ce liquide luisant et onctueux, ces langoustines à la chair blanche, ce riz rouge cuit de frais, le grain luisant comme une perle. Chaque bouchée est une sensation d’une masse de douceur à la fois chaude et rafraîchissante qui fond sous le palais.


Chroniques gastronomiques Gastronomie Arles, le Bistro « A Côté »

Arles, le Bistro « A Côté »

Découvrir le talent de Jean-Luc Rabanel au Bistro « A Côté » est une expérience accessible au plus grand nombre. 32€ en semaine, un menu « retour du marché », 40€ si on enchante le moment d’un verre de vin, plus de 50€ avec une eau minérale et un café. On ne s’attable pas chez Rabanel sans un petit effort.Aujourd’hui, mise en bouche simple, délicate et tonique : jeunes carottes mi-cuites façon tempora, sauce aigre-doux japonisante. Suivront des saveurs d’anchois fraîches de Méditerranée, et des parfums subtils d’herbes de Provence dans une pissaladière à la pâte légèrement tassée.

En lire plus...
Chefs & Resto Humeur APPRENDRE A AVOIR MAL AU COEUR…

APPRENDRE A AVOIR MAL AU COEUR…

Le Guide Michelin, se charge chaque année de faire des exemples parmi ses plus jeunes chefs étoilés. Il leur apprend à quitter définitivement le paradis de l’enfance, les initie à la vie. Comme on apprendrait à avoir mal au coeur, un enseignement de la nausée. Une étoile confisquée, et les revoilà au milieu de jouets cassés, dans un paysage hivernal… C’est pourtant là, précisément, qu’ils découvriront l’existence de la liberté.


Camargue Chroniques gastronomiques Gastronomie VENDREDI AÏOLI, sur la route des Saintes-maries de la mer

VENDREDI AÏOLI, sur la route des Saintes-maries de la mer

Si vous vous trouvez à Arles un vendredi midi, tirez quelques kms vers les #Saintesmariesdelamer, faites une pause à Albaron et goûtez à l’aïoli de Frédéric Lacave. Cuisson des légumes et de la morue sous haute surveillance, aïoli monté à la main (?), le tout servi à la bonne température… Le talent n’est pas indispensable, la rigueur, oui… car le pire peut arriver, une morue mal dessalée et c’est la cata.

En lire plus...
Chroniques gastronomiques Gastronomie Une gourmandise de dimanche après-midi…

Une gourmandise de dimanche après-midi…

Murs blancs, parquet sombre. Sur la gauche un espace en décrochage, puis en direction des cuisines les volumes se dilatent, la salle respire. L’accueil est attentif, à l’écoute. Agréablement seul dans un recoin mais bien accompagné… d’un (quart de) verre de « Pur » Chateau Revelette, élevé, dorloté par Peter Fischer (dédicace à Manu Mendez, papa de Pepito, qui la veille m’a converti à l’excellent breuvage). Je choisis le « retour du marché », une pintade de Chalons… ça me va tout à fait. Dès les amuse-bouche on apprécie la maîtrise du feu et des cuissons. Croustillant de gambas, croustillant de daurade. Chair mi-cuite, moelleuse, enveloppée dans une feuille délicatement dorée. Des collisions aux conséquences heureuses, de textures, parfums, couleurs. Mangue, basilic, godji…

En lire plus...